25 Juil 2011


Atelier international  à Lomé : soutenir les activités économiques des femmes par l’approche de genre.

 

Du 20 au 23 juin 2011, 30 représentant-es du programme AGLAE et responsables de projets d’ONG du Nord et du Sud sont réunis à Lomé au Togo pour travailler à l’intégration effective de l’égalité femmes-hommes dans sept projets économiques porteurs des secteurs de l’artisanat et de l’entreprenariat dans quatre pays d’Afrique (Togo, Burkina Faso, Bénin, Niger). Les projets menés visent à un réel rééquilibrage entre hommes et femmes dans les activités économiques et une amélioration de l’autonomisation des femmes en termes d’accès et de contrôle aux facteurs productifs, de pouvoir de décision sur les activités et dans les instances de gouvernance, de maîtrise des revenus issus des activités ainsi qu’à l’amélioration de leur bien-être.

 

L’atelier organisé par Aster-International avec le soutien du CAGED (Lomé – TOGO), et préparé par le pôle genre (Adéquations, et Equilibres et Populations), s’inscrit dans le programme mobilisateur « Genre et Economie, les femmes actrices du développement » financé par le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP), lancé en octobre 2009 et soutenu par le ministère des Affaires étrangères et européennes français (MAEE) pour une durée de trois ans.

 

Le programme AGLAE (Action Genre, Levier de l’Activité Economique) rassemble 6 projets soutenant des activités économiques de femmes, qui sont menés dans 4 pays d’Afrique de l’Ouest (Niger, Burkina Faso, Togo, Bénin), dans les secteurs de l’artisanat, de la restauration de rue et de l’entreprenariat.

Les Partenaires du Sud participants au séminaire sont donc Asmade (Burkina Faso), Pépinière d’entreprises de Tenkodogo (Burkina Faso), Salon de l’Artisanat pour la Femme, SAFEM(Niger), GRAPAD (Bénin), SOTCHI (Togo), CAGED (Togo).

 

 

L’objectif de cet atelier est d’effectuer un suivi à mi-parcours des projets. Conçu comme un temps d’analyse et d’échanges d’expériences concrètes, l’atelier a réuni une trentaine de participants et participantes d’ONG du Nord et du Sud qui ont travaillé ensemble à des stratégies visant une plus grande efficacité des projets économiques  des femmes  par l’intégration de l’approche de genre.

 

Formations  techniques, accompagnement à l’approche de genre, causeries-débats, diagnostics participatifs, recueil de parcours de vie, plaidoyer au niveau  local et national contribuent à changer les rapports des femmes et des hommes aux ressources financières, au temps et au pouvoir. Les changements vers plus d’égalité se réalisent à travers une démarche  de négociation au sein des ménages et des familles tout autant que dans les activités professionnelles et rémunératrices.

 

L’ouverture de cet atelier de travail au Centre Culturel Français de Lomé a été l’occasion pour les autorités togolaises de réaffirmer leur soutien aux activités économiques des femmes, par la présence de Mme Olivia AMEDJOGBE-KOUEVI, Ministre de la Promotion de la Femme, Mme Victoire DOGBÈ, Ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

 

Le service de coopération artistique et culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France a apporté son appui à cet événement.

[top]