30 Juin 2009

Aster promeut la solidarité internationale

0 Comment

picture-11Marie-Lise Semblat, la présidente d’Aster (actrices sociales des territoires européens ruraux) International, a reçu, dernièrement, Malika Ghefrane, sa correspondante marocaine, dans les locaux de l’association. Les deux femmes ont travaillé sur la formation, dédiée aux organisations de solidarité internationale, qu’elles sont chargées d’assurer à travers l’Hexagone.

Pendant longtemps, les acteurs du développement ont privilégié une approche classique dans le traitement des thématiques « femmes » et « rapports homme/femme ». « On s’est rendu compte que ces programmes marginalisaient les femmes. On ne faisait qu’enfermer ces dernières dans leur rôle classique. On ne les conduisait pas vers l’autonomie, souligne Malika Ghefrane, correspondante d’Aster. C’est pour cette raison qu’un nouveau concept, baptisé Genre et développement (GED), a été retenu. »
Cette approche, élaborée de concert par les pays du Nord et du Sud, fait d’ailleurs l’objet de formations. Malika Ghefrane et Marie-Lise Semblat sont chargées d’animer ces sessions qui ont démarré au début de l’année et qui se poursuivent ce mois-ci à Rennes. « Aster et une autre structure ont été retenus par le ministère des Affaires étrangères pour animer ces séances. Nous allons former et conseiller des organisations de solidarités internationales qui ont des projets de développement en Afrique, en Asie ou encore au Maghreb », précise Marie-Lise Semblat, présidente de l’association.
Avec Malika Ghefrane, elle constitue l’un des deux binômes Nord/Sud en charge de ces sessions.

Auteur : Nassera LOUNASSI
Article paru le : 29 juin 2009 dans Aisne Nouvelle

[top]