14 Juin 2009

Le point sur les travaux menés avec Aster

0 Comment

picture-21

Les participants ont pu découvrir des outils ludiques qui permettent de traiter de sujets importants.

Dans le cadre d’une collaboration avec la Maison de l’emploi, l’association Aster a fait le point, dernièrement, sur les travaux menés en présentant la brochure et la mallette pédagogique.
L’association Aster (Actrice sociale des territoires européens) a été créée en 1993. Son objectif : promouvoir l’égalité des chances entre les hommes et les femmes dans les milieux ruraux.

En 2008, la Maison de l’emploi du pays du Vermandois s’est associée à ce projet. Mené sur la Picardie, en collaboration avec la MEF de Santerre – Haute-Somme et la Maison de l’emploi du pays du Vermandois, le but de ce projet était d’apporter une méthodologie et des outils aux acteurs des territoires susceptibles d’intervenir dans ce domaine.
C’est ainsi que plusieurs réunions et groupes de travail ont été menés au cours de l’année écoulée dans chacune des Maisons de l’emploi concernées.
Un forum a même ponctué cette démarche au théâtre Jean-Vilar de Saint-Quentin en septembre dernier.
Ces outils à destination des formateurs, des professionnels de l’emploi, de la formation, de l’insertion et des publics ont été présentés par Céline Colombin, coordinatrice d’Aster international, Gilbert Cellier, membre d’Aster international et Yveline Nicolas, coordinatrice d’Adéquation (association partenaire d’Aster).

Une mallette pédagogique

Des documents ont été créés « sur-mesure » par rapport aux difficultés rencontrées sur le terrain.
Les participants ont pu découvrir des outils ludiques qui permettent de traiter de sujets importants tels que la discrimination, le genre, les

disparités entre territoires (rural/urbain) : DVD, livrets, jeux de cartes. Une brochure accompagne la mallette pédagogique.
Le débat s’est aussi porté sur le développement local et sur le travail autour des « représentations » et « stéréotypes » qui freinent actuellement les individus dans leurs ambitions.
En conclusion, tous se sont accordés pour dire combien il était important de valoriser notre territoire pour que chacun en ait une meilleure représentation qualitative et puisse se nourrir des ressources locales (matérielles, humaines, en terme de compétences).

Article paru dans l’Aisne Nouvelle du 23 mars 2009

[top]