08 Fév 2009

Soutenances des mémoires DHEPS/MASTER 1

0 Comment

 

Passerelles OFAD/NAFOORE  et ASTER
Soutenances des mémoires DHEPS/MASTER 1
 
 
Les étudiants des DHEPS/Master 1 inscrits à l’université Paris 3 Sorbonne nouvelle dans le cadre du Projet Passerelles OFAD/NAFOORE et ASTER-international soutiennent cette semaine leurs mémoires in situ dans le village de Bagadadji, au Sénégal. Ne pouvant être présente, Marie-Lise Semblat, présidente d’ASTER-International, tenait à adresser un message à toutes les femmes et les hommes impliqués directement ou indirectement dans ce projet :
 
J’adresse mes respectueuses et chaleureuses salutations aux autorités locales, régionales, voire nationales présentes !
Mes amicales salutations au président Seydou Sane, à Baba Koïta, secrétaire exécutif, à l’équipe de direction, ainsi qu’aux agents-es d’OFAD.
Le jury des huit soutenances de mémoire qui va se dérouler in situ dans le village de Bagadadji représente un moment exceptionnel pour les initiateurs du projet, leurs partenaires et les adultes étudiants-es. Il traduit plus de 10 ans de partenariat OFAD/ASTER. Ces deux associations ont co-construit le projet Passerelles dès 2000, déposé le dossier en 2002, et obtenu fin 2005 les financements principaux grâce à la pugnacité des responsables des deux structures.
30 professionnels des ONG locales et 30 femmes-relais d’une Maison des femmes, construite et aménagée grâce aux financements du Conseil régional de Kolda, ont pu cheminer ensemble durant 3 années. Des parcours différents les ont réunis régulièrement pour des ateliers communs et des échanges fructueux.
Après l’obtention du Certificat d’Initiative Locale pour le groupe initial des agents-es de développement, 15 personnes ont été retenues pour s’inscrire en DHEPS/Master 1 (Master Pro de formateurs d’adultes), après validation de leurs acquis. C’est une première promotion de 11 étudiants retenus qui a pu être inscrite à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Huit d’entre-eux présentent leur mémoire.
Je salue l’ensemble du groupe de ciliens et les femmes-relais présentes aujourd’hui.
J’adresse un grand BRAVO pour tous les efforts consentis par les deux groupes, et tout spécialement à ceux et celles qui sont arrivés au terme de la reconnaissance du diplôme. La présence de deux femmes seulement traduit le chemin qui reste à parcourir vers l’égalité permettant la professionnalisation et la qualification des femmes. Bravo à Ouleye, jeune femme ayant soutenu sur le lieu de sa recherche-action au nord du Sénégal. Bravo à Saly qui a vécu ce que beaucoup de femmes réalisent et ce que d’autres renoncent à faire en « conciliant » non seulement le travail, la famille (qui s’est élargie à une quatrième naissance durant la formation) mais aussi, pour elle, la formation et la recherche. Je reste persuadée que ceux et celles qui sont près du but vont terminer leur formation dans les mois prochains et que le groupe récemment inscrit va aboutir. J’adresse une mention particulière à Alpha Koïta qui, en dépit de son mandat national, a persévéré dans la recherche.
Je salue Pierre-Marie Mesnier, président du jury et responsable du MASTER professionnel « Formateur d’adultes » à l’université Paris 3, Sorbonne-Nouvelle, et Mehdi Farzad, directeur du Collège Coopératif de Paris qui ont, tous deux, fait le voyage pour vous rejoindre.
Des remerciements aux tuteurs, aux experts locaux qui ont accepté de donner du temps pour appuyer la démarche, à Tcherno Ba, président de l’USE qui a su faire partager son expérience.
Un merci, tout spécial, à ma sœur Coumba pour son énergie au service de la Maison des Femmes et à ma complice, Jocelyne pour son suivi sans faille du projet durant trois ans.
 
DIARAMA à tous et à toutes !
Marie-Lise Semblat
Présidente ASTER-International                                                                     
 Le 2 février 2009
 
[top]