13 Sep 2008

Les échanges Nord-Sud en termes de réciprocité

0 Comment
Les ONG qui interviennent au Sénégal ont aidé au développement de projets sur place. Mais les échanges ne se font pas uniquement dans le sens Nord-Sud. Aster travaille sur la réciprocité.


MARDI dans les locaux de l’association Aster (Actrices sociales des territoires européens ruraux), les échanges ont été très riches. Les différents partenaires de cette association qui travaillent en réseau ont beaucoup appris les uns des autres
Seydou Sané est président de l’association sénégalaise Ofad/Nafoore, implantée en Casamance. Dans son exposé aux participants à cette journée de réflexion, membres du réseau Aster, il s’est appuyé sur des exemples concrets :
l’association qu’il préside a reçu le soutien de différentes ONG, allemande et suisse qui ont permis de mettre en place des actions entreprises sur des sujets qui interpellent dans la société africaine d’aujourd’hui : la lutte contre l’excision ou la lutte contre la mutilation génitale. Avec Aster, les liens se sont tissés, notamment autour de la construction d’une Maison des femmes. Ofad/Nafoore a travaillé aussi à la scolarisation d’enfants de 9 à 14 ans, jusque-là laissés hors de tout cadre. Mais pour les locaux qui ont écouté le récit de cette expérience dans le cadre des relations Nord-Sud, il était aussi important de « recevoir que de donner ». Seydou Sané a donc porté témoignage de la vision de l’éducation traditionnelle dans la culture africaine, présenté l’économie solidaire telle qu’elle est pratiquée là-bas et plus généralement présenté la place de la femme dans la société africaine.
Des femmes mobilisées Marie-Lise Semblat, présidente de l’association organisatrice de cette rencontre est, à chacun de ses déplacements, stupéfaite de constater comment les femmes sénégalaises sont capables de se mobiliser. Les femmes relais qui ont été formées en matière de santé sont régulièrement présentes aux séances de regroupements. Elles arrivent souvent avec les enfants sur le dos, et elles repartent ensuite en brousse pour informer et former les femmes.

Graziella Basile

Aster international, 107 rue d’Isle. Tél. 03.23.67.07.54. Mail : aster.aster@wanadoo.fr
Avec l’association Aster (Actrices sociales des territoires européens ruraux), les échanges ont été très riches.

[top]